Connaître et analyser la consommation nationale

Prévoir est essentiel pour garantir l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité

Pour comprendre

Smartphones, ordinateurs, tablettes, écrans, convecteurs, voitures électriques… mieux équipés les Français consomment de plus en plus d’électricité. En 60 ans, chaque Français a multiplié par 10 sa consommation. Même si notre consommation tend à se stabiliser depuis quelques années sous l’effet du ralentissement économique et des mesures d’incitation à la réduction de la consommation d’énergie, connaître et analyser nos habitudes de consommation sont essentiels pour garantir la sûreté du système électrique.

À quel moment consommons-nous le plus ?

Nous consommons plus d’électricité en hiver qu’en été, et plus en semaine que le week-end. Les baisses de consommation sont toujours les mêmes, lorsque l’activité économique du pays ralentit, notamment en fin d’année ou autour du 15 août. Même chose au cours d’une journée, mais avec des hauts et des bas différents selon les saisons. Ainsi, en hiver, la pointe est atteinte vers 19 h. Tout le monde utilise alors en même temps les transports, le chauffage, les équipements électroménagers, la télévision et l’éclairage. Alors qu’en été, la consommation monte rapidement à partir de 4 h du matin pour atteindre sa pointe vers 13 h, puis elle décroît progressivement pour remonter légèrement entre 22 et 23 h.

Et quand la température baisse ?

Très sensible aux températures, notre consommation peut décoller au moindre frémissement. 1 °C de moins en hiver et ce sont 2 400 MW de plus, soit deux fois la consommation de Marseille. 1 °C de plus en été et ce sont 500 MW de plus… D’où l’importance d’acheminer intelligemment cette électricité, notamment lors de ces périodes de pointes. Plus de 200 dispatchers y travaillent 24 h/24 dans toute la France. Réduire ces pointes fait aujourd’hui partie des mesures incontournables de maîtrise de la demande d’énergie, un des moyens d’aller vers plus de sobriété et d’efficacité énergétique.

Deux applis vous aident à maîtriser vous aussi votre propre consommation : ÉcoWatt Bretagne, ÉcoWatt Paca, et éCO2mix.  La première vous informe des périodes de forte consommation et vous conseille les bons gestes en temps réel. La seconde vous aide à comprendre les enjeux actuels et futurs de votre consommation.

De plus en plus d’énergie renouvelable consommée

Si notre consommation d’électricité est stable, la part des énergies issue de production renouvelable est en constante hausse. En 2015, la production issue de l'ensemble des sources d'énergies renouvelables atteint 19% de la consommation d'électricité française. Contrairement aux autres énergies, les productions éoliennes et photovoltaïques sont par nature intermittentes et imprévisibles, parce qu’elles sont liées aux conditions d’ensoleillement, de vents ou de courants marins. Mais elles restent malgré leur gestion délicate une priorité pour la France. Issu des directives européennes, l’objectif de la France fixe à 23% la part que devront représenter les énergies renouvelables dans notre mix énergétique en 2020. Parfois situées loin des foyers de consommations, ces énergies demandent un raccordement spécifique. À ce jour, dix Schémas de Raccordements Régionaux des Énergies Renouvelables (S3REnR) sont entrés en vigueur et cinq autres sont déposés en préfecture en attente d’approbation, préparant notamment l’arrivée des futures fermes éoliennes et off-shore.

Il y a ceux qui consomment plus d’électricité qu’ils ne produisent et ceux qui produisent plus qu’ils ne consomment…

Assurer l’accès à l’électricité en tout point du territoire est une de nos missions. Or, en France, il y a des régions comme la Bretagne ou la région PACA qui consomment plus qu’elles ne produisent. Il s’agit donc d’acheminer l’électricité des lieux de production vers les lieux de consommation, c’est ce qu’on appelle la solidarité électrique. Il en va de même entre les pays d’Europe. Ainsi la France est le pays le plus exportateur d’Europe avec un solde exportateur de 61.7 TWh en 2015.

Les points essentiels

  1. 1

    Notre consommation électrique est liée à l’activité économique et domestique

  2. 2

    Une consommation très sensible à la baisse des températures

  3. 3

    Une hausse croissante de la part des énergies renouvelables consommées chaque année

  4. 4

    Consommation et production d’électricité très disparates en fonction des régions

Points clés

  • Consommation d'électricité journalière type en France

Schéma

Surcroît de consommation d’électricité pour chaque degré Celsius en moins, en hiver.

(Sources Coreso et RTE 2012)

 

Découvrez nos autres sites

Info Travaux

Les Smartgrids

Répondre aux enjeux de demain