Lettre n°20 - Mars 2016

BILAN ÉLECTRIQUE 2015 : FORTES VARIATIONS DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION RENOUVELABLE

La consommation française, corrigée des aléas climatiques, progresse de 0,5 % en un an, portée par des industries telles que l’automobile et la métallurgie (+ 5 % de consommation). Avec un parc solaire et éolien ayant produit 25 % d’énergie verte supplémentaire, et la fermeture d’un tiers des centrales de production fonctionnant au charbon, la transition énergétique poursuit son développement. Pour répondre à cet enjeu et intégrer une part croissante d’énergies renouvelables, RTE a investi, en 2015, 1,4 milliard d’euros dans l’adaptation, le renforcement et l’entretien du réseau.

Une consommation très fluctuante

La consommation d’électricité brute en 2015 (+ 2,2 %) a connu de fortes variations, avec une hausse de 2 % en juillet par rapport à juillet 2014, en raison d’un épisode caniculaire, et une baisse de 10 % en décembre (par rapport à décembre 2014), en raison de températures de 3 °C au-dessus des normales de saison. Corrigée des aléas climatiques, la consommation de la France métropolitaine progresse de 0,5 %, soutenue par la consommation de l’industrie (+ 0,2 %) et la consommation des PMI/PME, particuliers et professionnels, qui retrouve son niveau de 2013 (+ 0,6 %).

Des énergies renouvelables en plein développement

Les énergies renouvelables poursuivent leur développement et ont couvert, le 9 mai 2015, 34 % de la consommation électrique de la France. La production d’énergie éolienne a augmenté de 23 % (21,1 TWh) grâce à un parc qui atteint désormais 10 312 MW (+ 999 MW). La production solaire augmente quant à elle de 25 % (7,4 TWh), avec un parc de 6 191 MW (+ 895 MW).

La France, championne des exportations

La mise en service d’une nouvelle interconnexion avec l’Espagne, l’optimisation des capacités d’échanges aux frontières, et la baisse des prix de marché de l’électricité en France, ont permis aux importations et exportations d’électricité d’atteindre un nouveau record, à 120,9 TWh (+ 1 %). Avec un solde d’exportation de 61,7 TWh, la France demeure le 1er pays exportateur d’électricité en Europe. En 2015, les transactions sur le marché européen de l’électricité EPEX Spot ont atteint un volume historique de 106,9 TWh, soit l’équivalent de 20 % de la consommation française.

1,402 milliard d’euros d’investissements

Les fortes variations de la consommation et une production intermittente de plus en plus développée mettent en exergue la singularité du rôle de RTE dans l’équilibre consommation-production et la sécurité d’approvisionnement. Pour réussir à accomplir durablement ces missions et contribuer à la réussite de la transition énergétique, RTE a investi 1,402 milliard d’euros en 2015, soit 28 millions d’euros de plus que l’année précédente.

 

 

En bref
REDEVANCE D’OCCUPATION
En application d’un décret de mars 2015, une redevance d’occupation provisoire est désormais due aux communes et départements qui font l’objet de travaux sur leur domaine public respectif. Les collectivités concernées recevront au premier semestre 2016 une communication des services de RTE avec les mètres linéaires assujettis à la redevance. À réception de ce courrier, les collectivités pourront prendre les mesures nécessaires pour la fixation de la redevance, qui ne pourra excéder 0,35 euros le mètre linéaire.

Découvrez nos autres sites

Info Travaux

Les Smartgrids

Répondre aux enjeux de demain