Comment reconnaître les différentes lignes

3 indices pour reconnaître une ligne RTE

Pour comprendre

Les lignes électriques sont familières, car elles font partie de notre quotidien. Mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi elles ne sont pas toutes de la même hauteur ou à quoi servent ces équipements en forme d’assiette souvent de couleur verte, installés en haut des pylônes ? Voici 3 clés pour reconnaître les différents types de lignes en un clin d’œil.

Tout d’abord, savez-vous comment l’électricité est acheminée depuis les sites de production jusqu’à vous ? Petit rappel.

Le réseau de transport d’électricité achemine l’électricité des moyens de production vers des entreprises directement connectées au réseau ou vers des distributeurs qui poursuivront cet acheminement vers les particuliers et les PME/PMI. Cet acheminement est loin d’être simple et entraîne une gestion complexe des flux d’électricité. Le réseau de transport rassemble les lignes à haute tension (63 000 et 90 000 volts) et à très haute tension (225 000 volts et  400 000 volts). L’augmentation de la tension limite les pertes d’électricité dues à l’effet Joule. La haute et la très haute tension permettent donc de transporter l’électricité sur de grandes distances. Ce réseau est la propriété de RTE. Les réseaux de distribution incluent toutes les lignes d’une tension inférieure, qui transportent l’électricité jusqu’au compteur de leurs clients, particuliers ou PME/PMI. Ils sont exploités par les distributeurs, comme ERDF.

Pylône ou poteau ?

Si les câbles électriques sont soutenus par un pylône, généralement métallique, il y a toutes les chances pour qu’il s’agisse d’une ligne à haute ou très haute tension gérée par RTE. Ces pylônes ont une hauteur allant de 10 à 90 m et sont espacés de plusieurs centaines de mètres. Plus ils sont hauts, plus la tension est élevée.

Les réseaux à basse et moyenne tension des distributeurs d’électricité sont généralement déployés sur des poteaux en bois ou en béton. D’une hauteur de 10 à 14 m, ils sont distants d’une centaine de mètres les uns des autres.

Combien d’isolateurs ?

Sur chaque pylône, les câbles électriques sont accrochés à des chaînes d’isolateurs. Ce sont ces équipements en forme d’assiette souvent de couleur verte. Leur rôle : soutenir le câble conducteur et assurer l’isolation électrique de la charpente métallique. Ces chaînes sont généralement constituées de galettes de verre ou de porcelaine «empilées» les unes sur les autres. Le nombre de ces galettes varie en fonction de la tension de la ligne.

Si vous comptez au moins 4 galettes sur chaque chaîne d’isolateurs du pylône, il s’agit d’une ligne exploitée par RTE. Les lignes des distributeurs (tensions inférieures à 50 000 volts) en possèdent trois ou moins. 

Que dit la «plaque d’immatriculation» ?

Pour vérifier si le pylône que vous avez identifié appartient bien à notre réseau, il existe un moyen infaillible : consultez la plaque présente sur chacun d’eux. Elle permet de localiser chaque équipement avec précision. Elle comporte toujours le numéro du pylône, le nom de la ligne (généralement son point de départ et son point d’arrivée) et le niveau de tension.

 

Les points clés

  1. 1

    Les pylônes RTE sont espacés de plusieurs centaines de mètres les uns des autres

  2. 2

    Ils comportent au moins 4 «galettes» par chaîne d’isolateur au sommet des pylônes

  3. 3

    Une «plaque d’immatriculation» est installée sur chaque pylône

Schéma

Découvrez nos autres sites

Info Travaux

Les Smartgrids

Répondre aux enjeux de demain